"Cancer colorectal" : un terme redoutable qui couvre les cancers de l'intestin, du côlon et du rectum. Les cancers colorectaux constituent la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes, et la troisième chez les hommes, et la tendance ne cesse de s'accentuer.

La communauté scientifique  a identifié l'inflammation chronique  comme la cause première de la maladie. Il est devenu apparent que l'inflammation chronique de l'intestin peut conduire au cancer. Et l'inflammation chronique elle-même peut très bien résulter de la présence de bactéries productrices de toxines.

Que pouvons-nous faire pour nous protéger ? Les voies gastro-intestinales et respiratoires abritent des millions de cellules bactériennes.  La qualité de ce microbiome joue un rôle essentiel sur notre santé.

 

Une bonne flore est essentielle à la santé intestinale.

Des recherches publiées dans le Journal of Medical Microbiology établissent un lien direct entre la mauvaise qualité du microbiome intestinal et un risque accru de cancer de l'intestin. Dr Sandra dos Reis et son équipe confirment  le lien entre microbiome et  cancer de l'intestin. Leur première découverte concerne l'inflammation intestinale : l'inflammation intestinale chronique peut conduire au cancer, et cette inflammation chronique peut très bien avoir été déclenchée par des bactéries productrices de toxines. En effet, certaines bactéries libèrent des molécules qui se collent aux cellules tapissant le côlon, affectant la division cellulaire et pouvant conduire au cancer.

 

D'autre part, les probiotiques, ou des

 

D'autre part, les probiotiques, ou des "bonnes bactéries », peuvent aider.

Le Dr dos Reis et son équipe ont mis en évidence l'importance des bonnes bactéries pour réduire la probabilité de développement d’un cancer de l'intestin bas et même pour réduire la croissance de tumeurs existantes. "En interagissant avec l'hôte et les autres micro-organismes présents dans le microbiote intestinal, ces micro-organismes modulent le fonctionnement de l'organisme entier par différents mécanismes, contribuant à la santé intestinale et systémique » … « Compte tenu de l'importance que revêt l'intestin pour le maintien de notre santé, la consommation régulière de probiotiques peut avoir un impact positif sur la santé. » explique le Dr dos Reis.

 

Tous les probiotiques ne sont pas créés égaux.

Depuis des années, on nous dit que 70 % de notre intestin est connecté au système immunitaire et que la prise régulière de probiotiques aide les souches saines de bactéries à se multiplier et à rééquilibrer le microbiome. La santé de l'intestin est directement liée à une santé robuste et à une forte immunité. Mais personne ne précise que les bactéries présentes dans  la plupart des produits disponibles sur le marché sont mortes ou dormantes, et seront détruites par l'environnement acide de notre système digestif.  Ceci parce que la majorité des probiotiques actuellement proposés sont administrés sous forme de cellules végétatives (généralement sous forme de préparations lyophilisées) et que ces bactéries ne sont pas sporulées. (1)
 

Par contraste, les souches sporulées (c’est-à-dire attachées à des spores) sont beaucoup plus efficaces car les endospores qui les encapsulent sont très résistantes à l'acide gastrique, et des probiotiques viables peuvent enfin atteindre et coloniser l'intestin grêle.

Une nouvelle génération de produits probiotiques offre une technologie de pointe : des probiotiques attachés à des spores (assurant une intégrité supérieure des microorganismes, même sans réfrigération) combinés à d'autres ingrédients pour soutenir le foie et assurer une bonne digestion. Ainsi notre nouveau  Digestive Harmony : Plutôt que de se concentrer sur les milliards de bactéries que chaque capsule pourrait contenir (la plupart de ces bactéries meurent dans l’estomac avant d’atteindre l’intestin), l’intérêt du produit réside dans la qualité des différentes souches qu'il contient, comme le Bacillus subtilis (souche induisant la production de vitamines, permettant la stimulation immunitaire, et inhibant la croissance d'E. coli pathogènes in vitro (2)).

 

 

Parmi les autres souches clés, citons le Bacillus coagulans (choisi pour sa capacité de résister aux conditions extrêmes, comme une forte acidité de l'estomac,  qui détruirait d'autres probiotiques (3)) ou le Bacillus Lactobacillus rhamnosus, qui stimule la production de mucus dans le tractus intestinal, favorisant une meilleure élimination des matières fécales (4).

De plus, Digestive Harmony propose des enzymes digestives de haute qualité (Papaïne, Lipase, Amylase, Protéase) et un mélange de plantes (à base d’artichaut et gingembre) pour soutenir le foie.  On peut dire que, loin des tactiques de marketing tape-à-l'œil, cette formule riche de bonnes bactéries bien vivantes, redéfinit la notion de bonne santé intestinale.

 

Les avantages des probiotiques vont au-delà de la santé intestinale.

Il existe un lien entre l'intestin, le cerveau et la peau : une sorte d'autoroute où le cerveau communique avec le microbiome pour réguler certains processus métaboliques qui affectent notre poids, notre santé mentale ou la santé de notre peau. En outre, il a été signalé que l'amélioration du microbiote intestinal permettrait d’éviter les complications chez les patients infectés par le Coronavirus (COVID-19), car des parois intestinales bien scellées empêcheraient le passage de toxines ou de virus dans le sang. L'amélioration de la santé du côlon et  l'intégrité des muqueuses intestinales sont donc plus importantes que jamais.

 

RÉFÉRENCES

1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC127533/

2. https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fmicb.2019.01248/full

3. https://www.healthline.com/health/bacillus-coagulans

4. https://humarian.com/l-rhamnosus-common-probiotic-strain/